Des photographes indiens présents aux Rencontres photographiques d'Arles.

Avec le 60 ème anniversaire de l' Indépendance de l’Inde, cette année 2007 aura été et est encore l’année de l’Inde. Cela se vérifie d’ailleurs à nouveau avec la présence de 9 photographes indiens aux rencontres photographiques d’Arles cet été. En effet on peut constater qu'avec la croissance rapide de l’Inde, une génération de photographes indiens ressent le besoin de traduire en clichés et images cette société vaste et très codée qu'est la Péninsule Indienne. L’Indépendance de l’Inde et la démocratie ont fait perdurer l’organisation sociale instaurée par le colonisateur Britannique paradoxalement. Cette continuité quasi permanente et ce paradoxe pèse sur la jeunesse Indienne. Les photographes sélectionnés pour être présents à Arles semblent vouloir exprimer ce déchirement entre l’attachement aux valeurs, à l’histoire et aux traditions et ce besoin fort d’émancipation qui transparaît dans leur sujets : famille, amour, sexualité...qu'on retrouve dans les photos qu'ils proposent aux Rencontres.

Si l’Inde « iconographique » sort de son ghetto et parvient jusqu’à nous, à Arles, c’est grâce à Alain Willaume, lors d’un voyage en Inde en 2004, qui découvre un ouvrage avec des photos qui montraient enfin, selon lui, l'Inde telle qu'elle est, et non plus celle clichés et idéalisée qu’on avait coutume de voir. Devika Daulet Singh, directrice de l'agence Photo Ink, qui avait édité cet ouvrage, lui fait rencontrer ces jeunes photographes. Ainsi Devika Daulet Singh et Alain Willaume, tous les deux ensemble, ont pu monter cette exposition à Arles.



Raghu RAI et l'envie de présenter l'Inde contemporaine et les Indiens d'aujourd'hui.


Ainsi Arles présentera différents aspects de la photographie Indienne et en premier lieu, vous proposera une rétrospective du travail du grand Raghu Rai, cet exceptionnel photographe, chroniqueur de l’Inde contemporaine depuis 40 ans. Alain Willaume dit d'ailleurs de lui
"Raghu Rai est un monument, correspondant à l'agence Magnum depuis 1977. A 65 ans, il continue à « viser » l'Inde comme personne".
En effet Raghu Rai est un très grand photographe, le photographe incontournable actuellement en Inde. L'idée de cette rétrospective de son travail est un bel hommage à ne pas manquer pour découvrir ou redécouvrir une oeuvre photographique exceptionnelle.

Cependant, Raghu Rai n'est pas le seul représentant de l'art photographique indien. Neuf autres photographes Indiens sont présents à Arles. Leur thème de prédilection à Arles est la famille et eux-mêmes..

Anay MANN


Anay Mann, ancien mannequin, il se lance dans la photographie en 2001. Il est né en 1974, vit et travaille à Delhi. Il présente à Arles des portraits de son épouse et de leur jeune fils. C'est en quelque sorte un travail sur la représentation des rituels domestiques qui pourrait avoir été effectué aussi bien à Londres, New York ou Berlin, mais aussi une un représentation du couple et de la famille indienne actuelle.

Vous pouvez voir quelques photos de son travail sur le site des rencontres d’Arles en cliquant ci-dessous :
Anay Mann

Jetin SHARMA


Né en 1970 à Delhi, il y vit et y travaille. Son sujet, c’est son fils. Plus que de simples photos mièvres d’un papa photographiant son petit enfant, c’est une autre vision de l’Inde qu’il montre.

Vous pouvez voir quelques photos de son travail sur le site des rencontres d’Arles en cliquant ci-dessous :
Jetin Sharma

Siya SINGH


C'est la plus jeune. Née en 1980 à Pune, elle est issue d’une très bonne famille et se la joue rebelle en privilégiant l’autoportrait, non pas dans une volonté narcissique, mais bien, entre autres, pour montrer une interprétation explicite de l’identité changeante d’une indienne, femme et citadine.

Vous pouvez voir quelques photos de son travail sur le site des rencontres d’Arles àen cliquant ci-dessous :
Siya Singh

Pablo BARTHOLOMEW


Pablo Bartholomew, 51 ans, deux fois primé « World Press ». Photojournaliste réputé, il vit et travaille à Delhi. Pour l’exposition d’Arles, il décidé de proposer ses photos de jeunesse, 35 000 photos dont, disait-il, il ne savait pas quoi faire. Pour l’occasion, c'est une sélection de 40 clichés qui sont proposés sur les 35000 !

Vous pouvez voir quelques unes de ces photos sélectionnées sur le site des rencontres d’Arles en cliquant ci-dessous :
Pablo Bartholomew

Sunil GUPTA


Il y a aussi Sunil Gupta, militant gay (il a 53 ans). Il a quitté New York, où il vivait pour Delhi (il vit à Londres actuellement) afin de se battre pour que les homos soient acceptés en Inde, et le fait par le biais de ses photos, dont vous pouvez voir quelques exemples sur le site des rencontres en cliquant ci-dessous :

Sunil Gupta

Dayanita et Noni SINGH


Enfin est aussi présente Dayanita Singh, née en 1961.
Au début elle ne voulait pas venir, ce qui la gênait c'était d'être réduite à sa nationalité. Elle exposera tout de même, au côté de sa mère, Noni, 75 ans elle-même photographe amateur dont la fille a découvert le travail très récemment. Télérama n°2998, du 30 juin leur a consacré à toutes les deux un joli article dans le cadre des rencontres d’Arles et de la présence de l’Inde à ce salon.

Faites un tour sur le site des rencontres d’Arles à l’adresse suivante ci-dessous pour découvrir quelques unes de leurs photos.
Dayanita Singh http://www.rencontres-arles.com/index.php/expo/fr/34

Conclusion

Des photographes indiens présents aux Rencontres photographiques d'Arles.

Tous ces photographes ont en commun qu’ils se regardent eux-même, et regardent leur entourage et par ce biais montrent l’Inde d’aujourd’hui. Ils sont en quelque sorte le miroir des Indiens d'aujourd'hui, "India Now" *.

Les rencontres d’Arles ont débuté le 3 juillet et s’achèveront le 16 septembre. Allez donc y faire un tour, si vous passez par là...

*"India Now" c'est le titre d'un livre de photos, édité chez Textuel, où 15 photographes indiens (dont ceux cités dans cet article) et 15 photographes européens proposent et confrontent leurs photos de l'Inde actuelle, sous la férule d'Alain Willaume et de Devika Daulet Singh. Nous vous en parlerons plus précisément dans le numéro d'octobre, date correspondant aussi à la sortie officielle du livre. Ce numéro d'octobre de Couleur Indienne, sera d'ailleurs un numéro spécial photo sur l'Inde.

India Now est un livre important car il est le témoignage du travail d'une nouvelle école indienne dans le domaine de la photographie. Une école qui gagne à être connue et sur laquelle le monde de la photographie internationale doit compter...

15 photographes indiens
Pablo Bartholomew
Prabudha Das Gupta
Gauri Gill
Sunil Gupta
Anita Khemka
Rafil Kroll-Zaidi.
Anay Mann
Swapan Parekh
Dileep Prakash
Raghu Rai
Jeetin Sharma
Bharat Sikka
Rishi Singhal
Siya Singh

16 photographes Européens
Anup Mathew Thomas Olivo Barbieri (Italie)
Peter Bialobzerski (Allemagne)
Olivier Culmann, (France)
Lin Delpierre (France)
Stephan Elleringmann (Allemagne)
Mats Eriksson (Suède)
Thomas Flechtner (Suisse) David Giancatarina (France)
Harry Gruyaert (France)
Laurent Gueneau (France)
Julia Knop (Allemagne)
Emilie Rognant (France)
Johann Rousselot (France)
Anne Testut (France)
Samuel Zuder (Allemagne)

Les auteurs

Pavan K. Varma

Né en 1951, Pavan K. Varma a étudié l'histoire et le droit à l'université de Delhi. Diplomate de carrière, il a été ambassadeur de l'Inde à Chypre puis directeur du Nehru Center à Londres. Essayiste de renom, il est aujourd'hui directeur général du Conseil indien des relations culturelles.
Son essai Le Défi indien, paru en France en 2006 (Actes Sud) est un best-seller en Inde, où il a suscité de nombreuses controverses, en battant en brèche les idées reçues sur les stéréotypes de l’identité indienne.

Alain Willaume

Directeur photographique du projet, Alain Willaume est un grand amoureux de l’Inde où il a vécu de nombreuses années. Il a choisi avec chacun des 29 photographes un angle précis pour les images du livre.

Devika Daulet-Singh, directrice de l’agence Photo Ink

Née en 1972 en Yougoslavie, Devika Daulet-Singh passe les premières années de sa vie en Afghanistan avant de s’installer en Inde en 1979. Diplômée de photographie de la Rhode Island School of Design en 1997, elle commence par travailler au New York City Bureau of Contact Press Images avant de rentrer à New Delhi où elle crée son agence de photographie, Photo Ink, en 2001.

Titre : Indian now

Auteurs : Pavan K. Varma, Alain Willaume & Devika Daulet-Singh
Editeur : Textuel
Parution presse (à l'occasion des rencontres, le 26 juin 2007)
Sortie officielle : Octobre 2007
"

Dimanche 15 Juillet 2007
Fabienne-Shanti DESJARDINS

Edito | Interview | Personnalité | Evènement | Curiosité | Carnet de route indien | Indianités | Focus sur... | Mythes et mythologie | Livres coup de coeur | Arts | Histoire | Associations | Musique | Civilisation | Nouvelles et légendes | Portrait de femme | Les recettes de Joly | Impressions | Merveilles de l'Inde | Philosophie et religions | Vie quotidienne | Société | film coup de coeur | Dossier thématique | Géographie | Expressions de lecteurs


Inscription à la newsletter



Partager ce site