Gayatri Devi, souvenir d'une princesse hindoue

Maharani Gayatri Devi fut la dernière des reines (Maharani) de Jaipur au Rajasthan. Jeune princesse de Cooch Bihar, petit royaume situé au Bengale, elle va s'en aller vivre à l'extrême ouest de l'Inde, au Rajasthan, pour devenir la troisième épouse du maharaja de Jaipur. Luxe, voyages et éducation en Europe, guerres et finalement Indépendance font la trame du récit de la vie de Gayatri Devi. Une vie de conte de fées et de princesse comme on les imagine au pays de Bharati (l'Inde).



Sa naissance

Gayatri Devi, souvenir d'une princesse hindoue
La Maharani Gayatri Devi est née à Londres le 23 mai 1919 à 8 heures du matin. Selon les astrologues hindous, au moment de sa naissance, la lettre la plus propice à son destin était 'G' et elle fut donc nommée Gayatri. Mais ses amis et sa famille l'appelait "Ayesha".

Gayatra Devi raconte que sa mère la Maharani Indira Devi, lisait un roman de Rider Haggard quand elle décida d'appeler sa fille Ayesha, du nom de l'héroïne. Quelques jours après la naissance de Gayatri Devi, un ami musulman d'Indira Devi lui rappela que ce prénom Ayesha était musulman, mais puisqu'on l'appelait déjà ainsi elle ne changea pas son prénom.

La Maharani a aussi deux frères, Jaggadipendra Narayan Bhup et Indrajitendra Narayan Bhup, et deux soeurs, Ila Devi and Menaka Devi. C'est avec ses frères et soeurs que Gayatra passe son enfance à Cooch Bihar.

Une vie de château

Gayatri Devi, souvenir d'une princesse hindoue
Gayatri Devi voyageait beaucoup avec sa mère et sa famille en Europe. Elle a aussi étudié à Shantiniketan (l'université créee par Rabindrah Tagore) et à l'étranger. Elle parlait également plusieurs langues. Elle était donc une princesse très cultivée et moderne. A l'âge de 19 ans, elle tombe éperdument amoureuse de Man Singh, l'héritier du trône de Jaipur. Au début la famille de Gayatra est résolument contre leur mariage, car Man Singh a déjà deux épouses, les filles du Maharaja de Jodhpur. Cependant face à la détermination de leur fille, ils laissèrent tomber leurs réticences, et elle se maria en 1939. Malgré une éducation européenne, Gayatri Devi, doit se soumettre à la tradition du Purdah lors de son mariage. Le purdah est cette tradition hindoue qui isole les femmes du regard de la société.

Man Singh était le souverain de Jaipur et veillait à une transition d'un Rajasthan de tradition séculaire à l'Inde indépendante. Il fut le premier ambassadeur de l'Inde en Espagne.

La famille royale de Jaïpur vécut alors la grande vie entre chasse, étés à Londres, enfants éduqués en Angleterre, et beaucoup de visiteurs prestigieux, ce qui était tout à fait normal pour des souverains comme eux. Le Maharaja Man Singh mourut en 1970 pendant qu'il jouait au polo.

Gayatra et la politique

Gayatri Devi eut aussi un vrai rôle politique et social en Inde. Ainsi elle ouvrit des écoles pour filles à Jaïpur.

Lors de la proclamation de l’indépendance de l’Inde, puis de la dissolution des états princiers, Gayatri Devi s’inscrivit au Parti Swatantra, parti d’opposition, et remporta le plus large pourcentage de votes de préférence jamais acquis dans une élection démocratique. En 1962 elle entre en politique, et obtient une majorité écrasante pour devenir la représentante du parti Lok Sabha. Le Lok Sabha — la Maison du Peuple — est la chambre basse du parlement de l'Inde. Le nombre maximum de ses membres est fixé par la constitution à 552 répartis en 530 membres élus dans les états au prorata de leur population, de 20 membres représentant les territoire de l'Union et de 2 membres nommés par le Président de la République pour représenter la communauté anglo-indienne, s'il considère que celle-ci ne l'est pas équitablement à la Chambre.
Il faut avoir 25 ans et plus pour pouvoir se présenter à une élection au Lok Sabha. Le Lok Sabha est élu pour une période de cinq ans après laquelle il est automatiquement dissous à moins que son mandant soit prolongé, une année à la fois, par une Proclamation d'Urgence. (Gayatra Devi détient encore le record au Guiness Book pour cette majorité).
Elle remporte encore le siège en 1967 et 1971 du Swatantra Party, contre le parti du Congrès. Sa victoire mettait en rage Indira Gandhi, qui se vengea en 1971 en abolishant les bourses privées, et tous les privilèges royaux, brisant les traités signé en 1947. Gayatri Devi fut accusée de casser les lois fiscales, et fut emprisonnée 5 mois à la prison de Tihar.

Mémoires d'un princesse ou comment elle devint un mythe

Elle se retira de la politique après cette expérience, et publia son autobiographie "A Princess Remembers" (Une princesse se souvient), écrit avec Santha Rama Rau en 1976. Elle fut aussi l'objet d'un film documentaire "Memoirs of a Hindu Princess", réalisé par Francois Levie.

Gayatri Devi fut classée par Vogue comme étant une des plus belles femmes du monde dans les années 30-40-50, et était adulée par les photographes et les journalistes.

Aujourd’hui, Gayatri Devi a plus de 75 ans, elle vit à Jaipur, et s’intéresse toujours activement aux écoles qu’elle a créé, l’une, il y a 40 ans, et dont le but était de sortir les jeunes filles du " purdah ", et une autre, plus récente qui porte le nom de son mari.

Elle va être incarnée au cinéma prochainement par Aishwarya Rai dans un film sur sa vie, réalisé par J.P. Dutta.

RAMBAGH PALACE à JAIPUR est l’ancien palais de Gayatri Devi. Il fait partie de ces palais devenus palace hôteliers prestigieux...Chambres et suites luxueuses, jardins de rêve où s’est arrêtée une ancienne locomotive qui sert de bar, piscine et centre de fitness gastronomie indienne et traitement royal.

Mercredi 22 Mars 2006
Fabienne-Shanti DESJARDINS

Edito | Interview | Personnalité | Evènement | Curiosité | Carnet de route indien | Indianités | Focus sur... | Mythes et mythologie | Livres coup de coeur | Arts | Histoire | Associations | Musique | Civilisation | Nouvelles et légendes | Portrait de femme | Les recettes de Joly | Impressions | Merveilles de l'Inde | Philosophie et religions | Vie quotidienne | Société | film coup de coeur | Dossier thématique | Géographie | Expressions de lecteurs


Inscription à la newsletter



Partager ce site