Les traditions floristiques de l'Inde en peril. La coupable: la fleur coupée.

Voici un article qui a été rédigée par Muriel KAKANi qui nous alerte sur la disparition d'une tradition millénaire, celle liée aux fleurs.



Les traditions floristiques de l'Inde en peril. La coupable: la fleur coupée.

Les fleurs de jasmin tressées en colliers, les soucis de couleur safran, les tuberoses aux senteurs exotiques, les hibiscus rouges écarlates… tant de fleurs qui ajoutent couleur, brillance, luminosité, parfum et joie aux nombreuses festivités de l’Inde.

Il y a quelques mois, l’Inde fêtait un de ses festivals les plus importants : le Holi ou festival des couleurs. Lors de cette fête hindoue qui marque le début du printemps, les gens se barbouillent les uns et les autres de poudres pigmentées. Comme tous les autres festivals de l’Inde, le Holi célèbre la biodiversité et jusqu’il y a peu, les couleurs utilisées pour jouer le Holi était fabriquées à partir des fleurs et plantes de saison. Ainsi le Holi coïncide avec la floraison du Palash ou Flamme de la Foret (Butea monosperma), un des arbres les plus spectaculaires des plaines arides du Nord de l’Inde. Au moment de la floraison, l’arbre dénudé de ses feuilles, se pare d’une multitude de fleurs d’un rouge des plus éclatants. Traditionnellement, les fleurs du Palash sont séchées pour être ensuite pulvérisées et obtenir une poudre vermillon avec lequel enfants et adultes se badigeonneront.

En avril, dans les forêts de Shaal (Shorea robusta) de l’Est de l’Inde, les populations tribales célèbrent un festival appelé Sarhul ou ‘bouquet de fleurs’. Ce festival qui consacre le début d’une nouvelle saison agricole, ne se célèbre qu’après la floraison des arbres Shaal quand le parfum de leurs fleurs imprègne la forêt d’une fragrance suave. Après avoir déposé les offrandes de fleurs Shaal aux pieds de la divinité du village, le prêtre ou pahan présente à chaque villageois ces fleurs symboles de fraternité et d’amitié. Les femmes, mais aussi les hommes, adornés de ces fleurs blanches chanteront et danseront toute la nuit.

Plus tard dans l’année, dans le Sud de l’Inde, plus précisément dans le Kerala, les Malayalis célèbre Onam, le festival de la moisson qui durera 10 jours. Onam est une opportunité pour les femmes d’exhiber leurs talents artistiques en confectionnant de somptueux tapis de fleurs circulaires ou Atha Pookalams posés devant les maisons en signe de bienvenue. Tout d’abord pour réaliser ces chefs d’œuvre floraux, il faut des kilos de pétales fraîches. Dans le temps, tôt le matin, les enfants se levaient pour aller a la cueillette des fleurs avec leurs ‘Pookuda’ ou paniers. De nos jours, les fleurs de jardin se faisant rares, elles s’achètent au kilo sur le marché. La fleur la plus utilisée est Lucas Aspera car elle est de petite taille et scintille avec les rayons du soleil. Cette fleur est aussi considérée la fleure favorite du dieu Shiva. Très loin du Kerala, dans l’Himachal Pradesh, se célèbre un autre festival de la fleur : le Phulaich festival de Kinnaur. Selon la tradition, dix Rajputs (caste supérieure) vont à la cueillette des fleurs sauvages dans les montagnes. Les fleurs les plus exquisites sont sélectionnées pour ornementer la divinité du village.

Que ce soit Holi, Onam, ou Phulaich, toutes les fêtes et célébrations de l’Inde se garancent de fleurs. Un mariage n’est pas célébré sans un échange de guirlandes de fleurs (qui peuvent être terriblement lourdes et encombrantes) entre les futurs époux. Le costume d’une danseuse de Bharatanatyam n’est pas complet sans ornementer sa coiffure d’une parure florale. Une visite au temple ne se conclut pas sans avoir déposé quelques fleurs aux pieds des dieux et déesses. Une demeure n’est pas considérée auspicieuse sans une guirlande de soucis accrochée au-dessus de la porte d’entrée.

Les guirlandes de soucis sont les guirlandes les plus prisées pour décorer les temples, et guirlander les dieux. La couleur safran, couleur sacrée, fait du souci une fleur auspicieuse.

Le déclin des fleurs Indiennes



Malheureusement, les fleurs traditionnelles de l’Inde, sont négligées, dépréciées et courent le risque de se voir remplacées.

Par qui??

Par des fleurs bien plus modernes: les fleurs coupées.

En effet, après la Colombie, l’Equateur, le Kenya, le Zimbabwe, la Tanzanie et l’Ethiopie, c’est l’Inde qui se lance dans la production intensive des fleurs coupées pour l’exportation. Selon l’APEDA (Agricultural and Processed Food Products Export Development Authority - India), l’industrie des fleurs coupées rapporte plus par unité de superficie que les fleurs traditionnelles et que la plupart des cultures de subsistance. Non seulement les fleurs coupées rapportent plus mais elles rapportent des Euros ou des Dollars.

L’industrie floricole est désormais présentée comme une panacée aux problèmes économiques du pays car elle offre la possibilité de revenus en devises étrangères, chose très important pour l’Inde qui se retrouve en troisième position après le Brésil et le Mexique dans la liste des pays les plus endettés du monde.

Ce leurre pour les devises étrangères contraint l’Inde à encourager la culture intensive des fleurs coupées, une activité agricole très polluante, au détriment de la culture plus écologique et plus durable des fleurs traditionnelles. Tandis que les fleurs indiennes ne demandent ni pesticides, ni engrais, ni serre car elles poussent à profusion dans les champs, les fleurs coupées sont très exigeantes. En effet, les roses, les chrysanthèmes, les anthuriums… requièrent des températures constantes qui n’existent qu’à l’abri des serres. Vous comprenez, ces fleurs pompeuses ne supportent pas les vents, les changements soudains de températures, et les pluies. De plus, ses fleurs, trop belles pour être vraies, exigent des quantités abusives de pesticides généralement classifiés de dangereux et interdits depuis longtemps en Europe. L’activité florale est aussi consommatrice de grandes quantités d’eau et mène à une raréfaction des sources d’eau dans des régions déjà semi-arides.

Alors que tout est fait pour maintenir ces fleurs privilégiées en excellente forme, rien n’est fait pour la santé des travailleurs. Comme partout ailleurs, les conditions de travail dans les serres indiennes sont peu enviables : salaires minimums, aucune protection vestimentaire tels que masques ou gants, aucun avertissement sur le danger des produits manipulés et bien sur aucune sécurité sociale.

De plus, l’industrie floricole avec son infrastructure très spécialisée (serres à air conditionné, systèmes de réfrigération, pulvérisateurs, arroseuses à jet tournant…) exige d’immenses fermes industrielles de plusieurs hectares pour être rentable. Généralement les meilleures terres sont acquises par ces sociétés de l’agro-industrie, forçant les petits exploitants à immigrer vers les villes.

De plus en plus de terres fertiles qui auparavant produisaient des cultures vivrières sont désormais consacrées à la production des fleurs coupées. Une étude réalisée par Dr TN Prakash et Dr Tejaswini de l’ Université des Sciences Agricoles de Bangalore montre que 4 274 tonnes de grains et 200 000 jours de travail peuvent être générés si le capital employé dans un hectare de culture de roses est dirigé vers la production d’aliments de base. Avec les devises étrangères que rapporte la culture d’un hectare de rosiers, seulement 1 256 tonnes de grains peuvent être importées – démontrant ainsi clairement la non viabilité et la non durabilité de l’industrie florale (Source : D. Sharma, Selling out: the cost of free trade for India’s food security)

Pour nourrir sa population d’un milliards d’êtres humains, l’Inde a besoin d’une agriculture de conservation c’est-à-dire une agriculture en mesure de nourrir sa population. Avec les taux de productivité agricole qui risquent bien de reculer (certaines études parlent d’une chute de 30% à 40% de la productivité agricole) du aux changements climatiques, plus que jamais l’Inde doit miser la conservation de ses ressources pour la satisfaction des besoins fondamentaux. Vous avouerez que privilégier l’industrie d’exportation des fleurs coupées au détriment de la sécurité alimentaire est une recette plutôt désastreuse !

Non seulement la floriculture intensive crée des aberrations économiques et écologiques, elle a aussi des répercussions culturelles néfastes. Maintenant que l’Inde cultive les fleurs coupées, une partie de la production reste sur le marché local créant ainsi de nouveaux besoins. Les indiens sont de plus en plus nombreux à fêter la St Valentin, ou à la fête des mères avec des bouquets de fleurs. Maintenant, ce sont les chrysanthèmes, les anthuriums, les carmines… qui régalent les yeux. Ainsi, ils sont 15% de plus chaque année à vouloir de ces fleurs de serre.

Le problème est qu’avec la popularité grandissante des fleurs coupées, la demande pour les fleurs indiennes est en baisse. Pour combler ce creux, l’Inde se lance dans l’exportation de ses fleurs traditionnelles. Comme le dit Dr. Ramakrishnappa, directeur d’Horticulture, Bangalore: « Nous devons explorer le marché international pour exporter nos fleurs traditionnelles vu la chute de la demande pour ces fleurs ici en Inde…» (Source : The Hindu). Ainsi à la foire internationale d’Amsterdam en Octobre 2008, une dizaine de femmes indiennes démontraient à la clientèle internationale la confection des guirlandes de soucis.

Il se peut que d’ici quelques années, ce seront des guirlandes de souci que les français échangeront à la St Valentin, tandis qu’ici en Inde, les dieux hindous se verront offrir des bouquets de chrysanthèmes. Très intéressant cet échange de fleurs mais pas très durable !!

Merci pour cet article très intéressant Muriel.


Jeudi 12 Mars 2009
mkakani@gmail.com


1.Posté par Replica Bags le 24/09/2012 06:51
This really is genuinely excellent news. Thank you for sharing it with us!

2.Posté par Coach Factory Outlet Online le 25/09/2012 23:06
I thought that was extremeley exciting. Many thanks for your unusual details. I'll maintain using this.

3.Posté par Coach Outlet Online le 26/09/2012 12:52
I wants to thank you with the endeavors you have produced in publishing this article. I am trusting the same greatest work from you within the future as well. In fact your fanciful writing abilities has inspired me to start my own weblog now. Truly the blogging is spreading its wings rapidly. Your generate up is a fine example of it.Thanks yet again for discussing this cost-free on the web!

4.Posté par zhiagbbnsgs1 le 27/10/2012 09:33
Canada Goose Outlet http://www.canadagooseoutletmontreal.net/
Canada Goose Jacket http://www.canadagooseoutletmontreal.net/
Canada Goose Jackets http://www.canadagooseoutletmontreal.net/

5.Posté par zhiagbbnsgs1 le 27/10/2012 09:34
Louis Vuitton Outlet http://www.louisvuittonoutletflorida.net/
Louis Vuitton Outlet Store http://www.louisvuittonoutletflorida.net/
Louis Vuitton Handbags Outlet http://www.louisvuittonoutletflorida.net/

6.Posté par zhiagbbnsgs1 le 27/10/2012 09:34
Mulberry Outlet http://www.louisvuittonoutletflorida.net/
Cheap Mulberry Bags http://www.louisvuittonoutletflorida.net/
Mulberry Bags Outlet http://www.louisvuittonoutletflorida.net/

7.Posté par Nike Free Run le 31/03/2013 11:15
Det er bare perfekt og sikke en effektiv og god service. Super - det kalder jeg service, mange tak for hjælpen, det har været en sand fornøjelse at handle og ug i kundeservice - anbefaler jer til alle jeg kender,eg har kun handlet denne ene gang ved jer, men det bliver bestemt ikke den sidste gang. I har en super og dejlig positiv kundeservice. Ligeledes har I styr på tingene. Bliv ved med det, "Tusind tak for en super god service, det er super cool, og dette er allerede sagt videre til alle mine skoglade veninder, så de kan shoppe amok hos jer!"

8.Posté par coach store online le 14/05/2013 03:40
With these personal family snaps, we present an epic roundup of our coach store online purses - and the fashionable coach outlet they've imparted over the years. Paving the way for us in rad '70s coach outlet, shoulder pads, and http://www.ecocoachoutletonline.com coach outlet tops, just keep clicking to get in on the Mother's Day http://www.coachstoreonlinebags.com love. The location? It's a secret, but all will be revealed on booking. Needless to say, this place requires threads that http://www.michaelkorsstorebags.com, and we reckon that coach outlet's two-piece banana-leaf print ensemble is just the coach outlet. These coach outlet moments are a great opportunity to find inspiration from http://www.coachonlineoutletfactory.com coach online outlet. It could be someone in your life you know personally, someone famous in your industry or a historical coach outlet stores online. I love hearing how coach outlet has overcome hard times!Now that, my coach outlet, is as perfect and as sexy as any girl is ever gonna get. The editorial coach outlet was called http://www.acoachfactoryoutletusa.com Show and showed high fashion and dressed-down versions of each of these coach outlet looks.And these are coach outlet photos; not touched up http://www.legacyoutlet.com photos. Nice. Alright, enough gushing;

9.Posté par air jordans le 16/07/2013 11:13
http://www.jordanshoes-vip.com/ air jordans
http://www.coachstoreonline-vip.com/ coach store online
http://www.louisvuitton-macy.com/ louis vuitton outlet
http://www.coachstoreonline13.com/ coach outlet
http://www.coachstoreonlineinc.com/ coach outlet store online
http://www.louisvuittonoutlet-inc.com/ louis vuitton
http://www.michaelkors-inc.com/ michael kors outlet
http://www.coachfactory-2013.com/ coach store online

10.Posté par 8520000 le 18/09/2014 09:45
http://www.juicy-couture.us
http://www.louisvuitton-outlet.us.com
http://www.cheap-jordans.us.com
http://www.mont-blanc-pens.org
http://www.louis-vuittonhandbags.us
http://www.oakley-sunglasses.name
http://www.jordanshoes.us.com
http://www.oakleysunglasses.us.com
http://www.louis--vuitton.us
http://www.coach--outlet.us.com
http://www.true-religion-outlet.us.com
http://www.prada-outlet.us
http://www.louis-vuittonoutlet.biz
http://www.officialkatespade-outlet.com
http://toryburchoutlet.milaneverett.com
http://www.fitflops.org
http://www.bottega-veneta.cc
http://www.toms--shoes.com
http://www.marc--jacobs.com
http://www.jordan-shoes.us.com
http://www.fendi.us.com
http://chanel.netstoresbilling.com
http://www.louis-vuitton-handbags.name
http://www.cheapjerseys-nfl.us.com
http://www.louis-vuittonoutlet.net
http://www.cheap--nfljerseys.us
http://www.guccioutlet-handbags.com
http://www.christian-louboutinoutlet.com
http://rayban.letterpresskids.com
http://www.fitflop-shoes.us
http://www.louisvuitton.us.com
http://www.louis-vuitton-handbags.us
http://coachoutlet.hollandjames.com
http://www.abercrombieandfitch.cc
http://www.louisvuittonoutlets-inc.com
http://www.true--religion.us
http://www.outlet-celine.com
http://michaelkors.charleschin.com
http://www.hermes-birkin.us
http://www.insanity-workout.cc
http://www.rayban-sunglasses-wholesale.com
http://www.louis-vuittonoutlet.co
http://www.chiflat-iron.us
http://www.truereligion-outlet.info
http://www.montblanc-pen.cc
http://www.truereligion-jeans.cc
http://www.louboutin-christian.us
http://michaelkors.aphidsymposium.org
http://katespade.josephsiri.com
http://www.redbottom-shoes.org
http://www.burberrys-outlet.net
http://www.toms-shoes.cc
http://www.louisvuitton.name
http://coach.colosseum-club.com
http://www.rayban-sunglasses.name
http://www.fitflop.us.com
http://www.michael-korshandbags.us.com
http://www.louis-vuitton-handbags.cc
http://www.hollisterclothing.us
http://www.polo-ralphlaurens.us

Edito | Interview | Personnalité | Evènement | Curiosité | Carnet de route indien | Indianités | Focus sur... | Mythes et mythologie | Livres coup de coeur | Arts | Histoire | Associations | Musique | Civilisation | Nouvelles et légendes | Portrait de femme | Les recettes de Joly | Impressions | Merveilles de l'Inde | Philosophie et religions | Vie quotidienne | Société | film coup de coeur | Dossier thématique | Géographie | Expressions de lecteurs