Pankaj SHARMA et son blog de cuisine Indienne végétarienne.

Aujourd'hui c'est Pankaj SHARMA que je vous propose de rencontrer. J'ai longtemps hésité à vous parler d'elle, je l'avoue car parler de cuisine indienne sur ce site était réservé à la rubrique de ma mère, Les recettes de Joly, et j'avais l'impression d'un peu trahir sa mémoire...Mais les recettes de Pankaj sont différentes de celle de ma maman, et abordent un aspect de la cuisine Indienne que je connais peu, l'étendue de la cuisine végétarienne... Nous personnellement, dans ma famille, en tant que catholiques, nous mangeons de la viande et du poisson...Cependant j'ai souvent mangé de la cuisine végétarienne du sud de l'Inde (notamment lors des 16 jours de deuil après le décès de ma si belle maman), mais beaucoup de recettes me sont inconnues et je sais que maman aimait la cuisine végétarienne (comme le reste de ma famille d'ailleurs) que l'on a encore plus découvert lors de notre périple au Rajasthan en 2006. Le végétarien Indien est délicieux...

Mais laissons place à Pankaj qui nous parle d'elle, de sa passion pour la cuisine et de son blog.



1/Bonjour Pankaj, pourriez-vous vous présenter en quelques mots ? Qui êtes-vous ? Racontez-nous votre parcours

Pankaj SHARMA et son blog de cuisine Indienne végétarienne.

Je m’appelle Pankaj Sharma, j’ai 28 ans, je suis indienne et j’habite en France à Toulouse depuis 5 ans. Je suis comédienne de formation et c’est durant une tournée avec ma troupe de théâtre en 2002 que j’ai découvert la France. J’y suis revenue pour apprendre de nouvelles techniques théâtrales. En Inde, je pratiquais plusieurs formes de théâtre social (théâtre de l’opprimé, théâtre image, clown) en vue d’aider les populations les plus défavorisées des villages et des bidonvilles. C’est la voie que j’ai empruntée après des études de théâtre classique et quelques tournages de séries-télés et publicités au Rajasthan, ma région.
Depuis mon arrivée en France, j’apprends la langue française et de nouvelles techniques de théâtre. J’ai obtenu l’année dernière une licence d’études théâtrales universitaire. Je suis aussi aujourd’hui tentée par la caméra et les films. En octobre 2007 j’ai commencé à filmer mes recettes de cuisine végétarienne pour alimenter un blog culinaire en vidéos

2/De quelle région de l’Inde venez-vous ? Parlez-nous en quelques mots de votre ville de naissance


Je viens du Rajasthan, au nord-ouest de l’Inde. Ma ville s’appelle Jaipur, la capitale du Rajasthan et c’est la « Ville rose » indienne (comme Toulouse en France ;). C’est une ville relativement récente, très vivante et conviviale. Elle est aussi paisible même si les récents attentats on montré un autre visage. Jaipur n’est pas très grande, mais elle est diverse car on y trouve une architecture moderne qui côtoie une architecture plus traditionnelle dans le centre de la ville. On y assiste à de très belles fêtes locales. Dans ses environs on peut découvrir de beaux palais et des forts anciens du temps de la gloire des maharajas

3/Vous avez crée un blog de cuisine indienne végétarienne, http://vegetarienne.over-blog.com/ Comment vous est venue l’idée de créer ce blog et pourquoi ?

<font size=2> <br>J’ai eu l’idée de ce blog car des amis me demandaient régulièrement des recettes indiennes et on me félicitait souvent pour ma cuisine. J’ai opté pour la vidéo car c’est très pratique pour expliquer et parce que mon métier est comédienne. C’est également un moyen très fort pour moi pour garder le lien avec mon pays, l’Inde. Je dois avouer que je cuisine aussi parce que je suis gourmande !

4/ Vous attendiez-vous à un tel succès ? Comment l’expliquez-vous ?


Je pense que le fait d’utiliser la vidéo participe beaucoup au succès du blog. Mais je ne pensais pas que la cuisine indienne pouvait intéresser autant. Je pensais que l’intérêt de la culture indienne en France se limitait aux musiques et aux danses des films « Bollywood ». Je crois que le contexte « capitaliste » et « mondialiste » et un besoin de retrouver des racines et des traditions peuvent être une explication : je pense que l’Inde représente un certain traditionalisme et son végétarisme une façon plus saine de s’alimenter qui est aussi très tendance et au goût du jour.

5) Je sais que pour moi inévitablement la cuisine indienne ça évoque ma mère, mon père, mes racines indiennes? Et pour vous Pankaj, que vous apporte le fait de cuisiner Indien ?


Cuisiner me procure beaucoup d’émotions et chaque recette m’évoque un souvenir d’un lieu ou d’un moment passé dans mon pays. Cela met en émoi chacun de mes sens : les odeurs, la vue, le toucher, les sons et le goût !

6/D’où vous vient cette passion pour la cuisine ? Comment avez-vous appris à cuisiner ?


J’aime cuisiner depuis aussi loin que je me rappelle mais c’est à mon arrivée en France que je m’y suis mise de façon quotidienne et par nécessité. J’ai donc reproduit tous les plats que je mangeais en Inde. Au départ, comme beaucoup de monde, j’ai appris en regardant ma mère quand elle était dans la cuisine. J’ai aussi eu l’occasion de voir travailler de bons chefs cuisiniers en France. La passion facilite beaucoup l’apprentissage et le rend facile et ludique.

7/Quel est le plat que vous préparez qui est le plus demandé par votre entourage ?


Il y a deux plats qu’on me demande très souvent : les samosas, bien sûr, et les nans au fromage, qui sont deux recettes très typiques et très appréciées par mes amis.

8/ Quel est votre plat indien préféré ?


Mon plat préféré est le Masala Dosa accompagné de Sambhar. Le Dosa est une sorte de crêpe de riz et de lentilles, fourrée avec de la pomme de terre, des oignons et des épices, accompagné d'une sorte de soupe de légumes et de lentilles avec beaucoup d'épices, le Sambhar

9/ Quelles sont les règles pour apprendre à bien cuisiner à l’indienne ?


Pour cuisiner indien, il faut bien sûr aimer les épices et apprendre à les coordonner. Pour cuisiner indien, il faut aussi prendre son temps car c’est une cuisine assez élaborée. Il faut choisir de préférence des produits de saison car cela aide à équilibrer son alimentation. Pour cuisiner indien, il faut également suivre son instinct, savoir s’éloigner de la recette originale, prendre des libertés. Mais pour commencer, c’est bien de se faire aider ou conseiller, ou de suivre une recette !

10/ Ma famille est originaire du Tamil Nadu et vous venez du nord de l’Inde, nos deux cuisines bien qu’indiennes sont différentes. J’ai parfois du mal à le faire comprendre à mes amis français, pourriez-vous expliquer ces différences ?


Pour moi aussi il est parfois difficile de faire comprendre la pluralité de notre grand pays et pas seulement dans la cuisine. L’Inde est vraiment pluri-culturelle et notamment la cuisine qui est influencée par le climat, la présence de l’océan ou du desert et par les pays limitrophes, les religions et les ethnies. Mais il en va de même pour les langues, les mariages ou les paysages.

Concernant le cuisine, dans le nord elle est plutôt à base de lait (paneer, ghee), de blé (chapati, parata, naan, samosa) et beaucoup de légumes et est majoritairement végétarienne.

Dans le sud, on utilise beaucoup le riz, la technique de la fermentation (dosa, idly) et la noix de coco.

A l’est on fait beaucoup de desserts (chumchum, sandesh, rassogola) et on cuisine le riz et le poisson.

A l’ouest enfin, une partie est désertique (Rajasthan, Gujrat) et offre une grande variété de légumineuses (lentilles, pois chiches, soja) et de conserves dans l’huile (pickles ou achars), tandis qu’une autre partie, qui longe l’océan, utilise les produits de la mer.

11/En Inde on dit que la cuisine du sud est plus épicée (forte) que la cuisine du Nord qui est plus douce, qu’en pensez-vous ? Etes-vous d’accord ? Si oui, à votre avis d’où vient cette différence ?


En effet, la cuisine du sud est plus « pimentée ». Plus on descend dans le sud de l’Inde est plus le climat est chaud. Le piment aide bien pour « transpirer », ce qui est essentiel quand il fait chaud. Dans la châleur le piment aide aussi à un peu mieux conserver les plats.

12/La particularité des recettes que vous présentez c’est qu’elles sont végétariennes. Pourquoi ce choix ?


Je suis moi-même végétarienne et je viens d’une région de l’Inde où les végétariens sont majoritaires. J’avais à coeur de montrer la richesse et la variété de la cuisine indienne végétarienne, qui est aussi une alimentation saine et gouteûse. J’avais l’impression que le végétarisme en France souffrait d’une mauvaise image, une cuisine sans goût ni plaisir. Je ne cherche pas pour autant à convertir au végétarisme, seulement à le faire découvrir.

13/ Où trouvez-vous les bons produits pour cuisiner indien ? Habitez-vous à Paris ?


J’habite à Toulouse. Pour ma part, je trouve les produits indiens dans des petits magasins, qui sont indiens, srilankais, pakistanais ou chinois. J’y retrouve la plupart des produits de chez moi, en ce qui concerne les produits non frais. Il existe aussi maintenant de grands supermarchés asiatiques, avec un rayon indien dans lesquel on peut trouver des épices, des papads, baking powder, du tamarin, des pickles, etc. Quelques grandes surfaces commencent aussi à mettre des produits indiens en rayon. Ce qu’il faut ensuite, c’est acheter de bons légumes bien frais sur le marché.

14/ Je pense que les lecteurs de couleur Indienne voudrait que vous les initiez sur la manière d’accommoder les épices. Pourriez-vous leur donner quelques trucs ?

<font size=2> <br>En effet, les épices ne s’utilisent pas toutes de la même façon, ni au même moment. Par exemple, Il ne faut pas mettre les épices dans l’huile très chaude car elles risque de brûler et de perdre leur goût. Certaines épices se mangent exclusivement cuites, comme l’asafoetida et le curcuma !


15/Un autre plus de votre blog, c’est qu’il propose des recettes filmées. Comment vous est venue cette idée ? Qu’est-ce que cela apporte de plus ?


La vidéo est un très bon support pour montrer « le geste » et « le résultat » dans une recette. Je pense que l’idée m’est naturellement venue du fait que mon métier est lié au spectacle et à l’animation et puis j’avais déjà une expérience devant la caméra.

16/ Je sais que votre formation de base est la comédie…Parlez-nous plus en détails de cet autre aspect de votre personnalité ? Avez-vous des projets dans ce domaine ?


En Inde, je travaillais en tant qu’« actrice sociale ». J’utilisais le théâtre comme un moyen de communication pour tenter d’améliorer la les conditions de vie dans les villages et les bidonvilles. Ce sont des techniques comme le « théâtre de l’opprimé » ou bien le clown. J’ai appris ces techniques après des études de théâtre classique à l’université. C’est grâce à ce métier que j’ai découvert la France, lors d’une tournée dans le sud-ouest en 2002. Etant plus jeune j’ai également joué dans des séries télé et quelques publicités. Depuis que je suis en France, j’apprends le français et de nouvelles techniques de théâtre et j’ai obtenu une licence d’études théâtrales l’année dernière. Maintenant je suis de nouveau attirée par la caméra et je souhaite de nouveau faire des films ou des publicités en tant qu’actrice.

17) Que pourriez-vous dire de l’engouement actuel des européens à propos du cinéma dit « Bollywood » ? Comment pourriez-vous expliquer ce phénomène ?


Je pense qu’il s’agit d’une recherche d’exotisme ou d’un manque de rêve qu’on peut retrouver en regardant ce genre de films. C’est un bon moyen pour voyager tout en restant chez soi. On parle beaucoup de mondialisation et de l’émergence de nouvelles puissances comme la Chine et l’Inde. Il est désormais impossible d’ignorer ces cultures nouvelles pour les européens, ni leur puissance économique.

18/ Est-ce un cinéma qui vous attire ? Si oui, quels sont vos films préférés ? vos acteurs et actrices préférées ?


Même si j’admire les carrières des grands acteurs ou actrices « bolywoodiens », comme Shahrukh Khan, Aishwarya Rai ou Amitabh Bachhan, je ne suis pas tellement fan de ce genre cinématographique. Je préfère un cinéma indien plus profond ou plus engagé et des films comme ceux, par exemple, de Mira nair, Ashutosh Gowariker ou Deepa Mehta.

19/ C’est une question que je pose à toutes les personnes que j’ai interviewé alors je vous la pose, pensez-vous qu’il y ait une Couleur Indienne ? Si c’est le cas quelle est cette couleur pour vous et pourquoi ?


J’ai beaucoup de mal à choisir une seule couleur pour l’Inde. C’est un pays multicolore : je pense au rose de ma ville, je pense au vert de la végétation du sud, le bleu de l’océan indien, le rouge des mariages et du bindi, la couleur orange des sadhus et toutes les couleurs des saris et des étals des marchés (fruits, légumes, épices, ...)

20/ D’une manière plus générale que pensez-vous que peut apporter l’Inde à la France et la France à l’Inde ?


La France peut amener son savoir au niveau des infrasctructures (transports, administrations) qui font parfois défaut en Inde. L’Inde peut apporter à la France son « collectivisme » et sa spiritualité.

21/ Quelles sont les choses qui vous ont le plus surprises à votre arrivée en France ?


Voir beaucoup de voitures dans les rues mais très peu de gens m’a beaucoup surpris au début. Je me demandais « mais où sont les gens ? ».

22/ Aimez-vous la cuisine française ? Si oui, quel est votre plat français préféré ?


J’aime la cuisine française, même si je ne peux pas profiter de tous les plats car je suis végétarienne. Mon plat préféré est le gratin de pommes de terre.

23/ Quels sont les légumes les plus utilisés dans la cuisine du Nord de l’Inde. Chez nous au Tamil Nadu c’est beaucoup les herbes (coriandre, kirré(sortes d’épinards), ail, pomme de terre, aubergines, tomates, lentilles jaunes bien sûr….) et


On utilise une grande variété de légumes comme les pommes de terre, oignons, ails, tomates, poivrons, petits pois, carottes, aubergines, lentilles, gombos, choux blancs et choux-fleurs entre autres.

24/ Quels fruits utilisent-t-on le plus dans la cuisine Indienne ?


On utilise des fruits frais comme les bananes, les mangues, les pommes et les papayes et aussi des fruits secs comme les amandes, les raisins blancs, les noix de cajou.

25/ Souvent ma mère, et en Inde ma famille me parlaient des vertus de tel ou tel légumes. Avez-vous entendu le même genre de discours ? Qu’en pensez-vous ? Avez-vous en tête des principes ayurvédiques quand vous préparer vos plats ?


Non, je ne m’attache pas à des principes ayurvédiques. En revanche, je sais que tel légumes apportera telle élément nutritionnel. Traditionnellement la cuisine indienne par la variété de ces plats, en choisissant les légumes de saison et par l’équilibre de ses repas est une cuisine très saine pour la santé.

26/Pour finir, pourriez-vous par exemple très vite nous livrer une recette à base de pommes de terre ? Et aussi nous parler des desserts Indiens ? Je vous en remercie d’avance…


Les desserts indiens ne sont pas vraiment des desserts puisque qu’on mange le sucré avec le repas. Il y a une grande variété de choses sucrées, mes préférées sont les gulab jamun et le kheer.

Voila donc la recette des samosas aux légumes.
Pour faire la farce (~20 samossas) il faut :

- 2 pommes de terre cuites
- des petites pois surgelés (un petit bol)
- un oignon coupé
- 2 gousses d’ail coupées
- du gingembre rapé (un petit morceau)
- quelques feuilles de coriandre
- une cuillère à café de curcuma
- 2 cuillères à café de curry
- une cuillère de graine de cumin
- du sel à votre goût
- un peu d’huile pour faire frire ces aliments> Pour les samossas :
- des feuilles « spring roll pastry »
- 2 cuillères à soupe de farine de blé et 25 cl d’eau pour faire la colle


Faire chauffer une poële, quand c’est chaud verser l’huile, puis ajouter les graines de cumin. Mettre l’ail et le gingembre et ajouter l’oignon (mélanger). Une fois que les oignons sont roussis, ajouter les petits pois, le curcuma, le curry et bien mélanger. Puis ajouter les pommes de terre (mélanger). Ajouter le sel. Ecraser un peu les pommes de terre pour ne pas laisser de gros bouts. Mettre la coriandre fraîche (mélanger). Et voila, la farce est prête.
Pour la colle, mélanger la farine et l’eau (avec un fouet). Bien mélanger. (verser le mélange dans une casserole)
Continuer de mélanger jusqu’à ce que ça devienne épais. Si jamais votre colle n’est pas trop épaissse, prendre un peu de farine et y ajouter un tout petit peu d’eau, verser dedans et continuer de mélanger jusqu’à ce que ça devienne épais.

Plier les samossas :
Couper les feuilles en 3. Prendre les feuilles 2 par 2 pour que ce soit bien épais. Mettre la farce dans le coin, plier et coller la feuille. Vérifier que les coins sont bien fermés pour ne pas que l’huile entre. Si vous voyez des trous, mettre un peu de colle et recoller. (chauffer une poële remplie d’huile à frire)
Une fois que l’huile est chaude, plonger les samossas dedans.
(les retourner) Une fois qu’ils sont dorés, les sortir sur un sopalin. Les samossas sont prêts, les servir avec une sauce au tamarin ou à la coriandre.

Merci pour toutes ces réponses.


Pour découvrir un autre aspect de la cuisine Indienne, en plus des recettes de Joly sur Couleur Indienne, allez jeter un œil sur les recettes de Pankaj et apprendre à les faire sur son excellent blog à l’adresse suivante href=http://vegetarienne.over-blog.com//'>Cuisine vegetarienne et recettes indiennes

Mercredi 13 Août 2008
Fabienne-Shanti DESJARDINS

Edito | Interview | Personnalité | Evènement | Curiosité | Carnet de route indien | Indianités | Focus sur... | Mythes et mythologie | Livres coup de coeur | Arts | Histoire | Associations | Musique | Civilisation | Nouvelles et légendes | Portrait de femme | Les recettes de Joly | Impressions | Merveilles de l'Inde | Philosophie et religions | Vie quotidienne | Société | film coup de coeur | Dossier thématique | Géographie | Expressions de lecteurs