ROADSIDE ROMEO, le premier Disney made in Bollywood

Le 24 octobre dernier, est sorti sur les écrans indiens, « Roadside Romeo », le premier film d’animation des studios Disney coproduit avec l’indien Yash Raj Films. Ce premier pas posé en Inde par le géant américain n’est pas le dernier : trois autres dessins animés, uniquement destinés au marché du sous-continent, sont déjà en cours de réalisation.




Malgré des airs de La Belle et le clochard, tout est indien dans Roadside Romeo
Romeo est un chien qui n'a connu que la belle vie chez une famille riche de Bombay. Mais très vite, Romeo est abandonné et livré à lui-même dans un quartier pauvre de la ville. Des lits moelleux aux détritus, du champagne à l'eau croupie, il va découvrir d'autres facettes de la ville en compagnie de chiens errants.



Cette plongée de Romeo dans la vie de la rue, des bagarres et de la faim est le point de départ de l'histoire de Roadside Romeo, le nouveau dessin animé des studios Disney qui sort aujourd'hui dans les cinémas indiens. Co-produit avec la société indienne Yash Raj Films, le long-métrage est le premier d'une série de films uniquement destinés au public indien.
Depuis quelques années, les célèbres studios américains tentent de toucher de nouveaux publics en s'installant sur de gros marchés cinématographiques en Asie, comme en Inde ou en Chine. Le principe : coproduire avec de grandes sociétés nationales des films aux couleurs locales.
Disney n'amène ici que de l'argent et des conseils.



Tout dans Roadside Romeo est indien : scénario, graphisme et musique. Entièrement réalisé en Inde par l'acteur Jugal Hansraj, Roadside Romeo apportera bien évidemment son lot de chansons et de danses à l'image de toutes les comédies de Bollywood. Les stars de cinéma Saif Ali Khan et Kareena Kapoor prêteront leur voix aux héros canins.
L'an dernier, le président marketing du groupe Disney, Mark Zoradi, expliquait ce changement de stratégie par la suprématie des productions locales en Inde et en Chine. "95 % des films qui sortent en Inde sont indiens. La coproduction est le seul moyen pour nous de trouver notre place sur ce marché."


Plus de 70 millions d'euros ont été investis dans l'aventure de Disney en Asie. Mais le géant américain avait déjà un pied posé sur le continent. En Inde, le groupe a lancé en 2004 sa chaîne de télévision pour enfants, qui diffusent des programmes en anglais et en hindi. En 2006, il est entré dans le capital du groupe indien de médias UTV Sotware Communications Ltd, auquel il a rachèté aussi le programme pour enfants, Hungama. Depuis, les investissements ont continué et Disney contrôle aujourd'hui presque 40 % d'UTV.


L'industrie cinématographique indienne est en pleine croissance. Les experts l'affirment : elle devrait générer plus de 4 milliards de dollars en 2011. Face à ce marché florissant, les studios Disney ne sont pas les seuls intéressés par un rapprochement avec Bollywood. Depuis plusieurs années déjà, le groupe japonais Sony Pictures Entertainment, un des concurrents directs de Disney, multiplie les contrats en Inde, tant à la télévision qu'au cinéma.

source : Aujourd'hui l'Inde

Samedi 22 Novembre 2008
Fabienne-Shanti DESJARDINS

Edito | Interview | Personnalité | Evènement | Curiosité | Carnet de route indien | Indianités | Focus sur... | Mythes et mythologie | Livres coup de coeur | Arts | Histoire | Associations | Musique | Civilisation | Nouvelles et légendes | Portrait de femme | Les recettes de Joly | Impressions | Merveilles de l'Inde | Philosophie et religions | Vie quotidienne | Société | film coup de coeur | Dossier thématique | Géographie | Expressions de lecteurs


Inscription à la newsletter



Partager ce site