Un numéro hommage à ma Maman

Chers abonnés Couleur Indienne et amoureux de l’Inde passant par là, vous allez sans doute trouver cet edito un peu confus et triste, pardon mais c’est l’état dans lequel je me trouve. Comme l’indique la dédicace de cette page, j’ai perdu ma mère, l’être le plus important de toute ma vie. Elle est partie brusquement un soir de mai et depuis j’essaie de faire mon deuil… pas évident. J’ai failli arrêter Couleur Indienne, pour moi ça n’avait plus de sens. Je n’ai pas seulement perdu ma maman, mais aussi toute une tradition indienne avec elle, comme un peu une partie de mon identité indienne. Maman portait le sari, cuisinait indien, était indienne jusqu’au bout des ongles, même si elle vivait entre France et Inde avec mon père…C’est ici d’ailleurs en France que son cœur s’est arrêté de battre. Je n’en dirais pas plus, les mots sont insuffisants à traduire le chagrin, la douleur de la perte d’un être cher. Mon émotion est là, douloureuse, intacte et les mots qu’on pourrait y poser pour essayer de l’expliquer sont superflus.



Un numéro hommage à ma Maman

Alors c’est de l’Inde que je voudrais vous parler, comme je le fais toujours depuis 5 ans. Le numéro d’été sort bien en retard à cause de ce drame, pardon. Mais dois-je m’excuser ? Je vous le disais plus haut, ce numéro a failli ne pas voir le jour…Pourquoi continuer ? Et puis je me suis dite qu’il fallait que je continue non seulement pour ma mère, mais aussi mon père,(qui est encore là). Tous deux m’ont inculqué des valeurs fortes et m’ont transmis mon identité franco-indienne, franco-pondichérienne, et leur amour. C’est au nom de tout cela, et au nom de cette quête que je mène depuis 5 ans par le biais de ce site pour me rapprocher de ma couleur indienne qu’il fallait que je continue. Pour la mémoire de ma mère, en hommage à tout ce qu'elle m'a donné, en hommage à son amour, sa beauté...au nom de mon père aussi, de ma soeur, de mon frère, ma belle-soeur et ma nièce qui lui ressemble tant.

Ainsi les recettes de Joly, contribution très aimante de ma chère maman et qui en était fière, continuera à exister, plus que jamais avec d’autres recettes indiennes que j’espère vous essaierez de réaliser à votre tour, avec votre petit plus à vous (car c’est bien connu un plat a un goût différent selon le cuisinier, même s’il suit la recette à la lettre…il y met toujours une dose de lui-même, un brin d’amour supplémentaire, un secret…Les plats indiens que je goûterai, que ma famille goûtera n’auront plus jamais le goût de ceux de Maman, c’est triste mais c’est ainsi…). Ce mois-ci j’ai sélectionné trois recettes délicieuses, que ma mère cuisinait divinement bien. Je vous invite à les découvrir »

Dans la rubrique « Evènement » , vous découvrirez le travail de photographes indiens dans le cadre des Rencontres Photographiques d’Arles.

Dans la rubrique Impressions, vous aurez le plaisir de lire un nouvel article écrit par Sougata Battacharya, qui nous raconte cette fois-ci sa ville de Kolkata. Vous y trouverez aussi un article, déjà paru mais que j'ai remanié, sur mon voyage à Agra avec ma mère, un des plus beaux souvenirs, nombreux, que j’ai avec elle.

La rubrique Carnet de Route, je vous propose de redécouvrir un extrait du Carnet de Voyage de Phil (hôte quasi permanent de Couleur Indienne depuis plus d’un an), il s’agit de Gwalior.

Phil, justement, vous le retrouvez en interview dans ce numéro, un entretien très intéressant où il nous explique comment il fait ses carnets de voyage…Il est entrain d’en commencer un troisième sur l’Inde car il s’y trouve actuellement. Coucou Phil.

La personnalité mise en avant dans ce numéro d’été est un styliste de Goa, Wendell Rodricks, que j’ai eu le plaisir de rencontrer lors de son passage à Paris (grâce à l’aimable concours de Véronique, actuellement en Inde elle aussi, coucou Véronique). Il m’a parlé de son travail et de sa conception du stylisme et de la mode.

Dans les livres coup de cœur, j’ai lu pour vous « Loin de Chandigarth »de Tarun Tejpal. Un grand roman, magnifique, plein d'émotions ... un livre primé et devenu best-seller mondial...et un roman d'aventures, intelligent, fort, très bien écrit, qui se passe à Bombay et basé sur une histoire vraie, intitulé "Shantaram" par un auteur Australien qui va devenir un film avec dans le rôle principal Johnny Depp et avec Amitabh Bachan (un beau duo d'acteurs non ?).

Enfin le portrait de femme de ce numéro d'été, c'est celui d'une artiste, chanteuse et musicienne pop d'origine indienne, du Tamil Nadu, comme ma famille et qui s'appelle Susheela Raman.

A bientôt pour le prochain numéro de Couleur Indienne d'automne…

Bonne lecture. En toute Couleur Indienne.

Jeudi 16 Août 2007
Fabienne-Shanti DESJARDINS

Edito | Interview | Personnalité | Evènement | Curiosité | Carnet de route indien | Indianités | Focus sur... | Mythes et mythologie | Livres coup de coeur | Arts | Histoire | Associations | Musique | Civilisation | Nouvelles et légendes | Portrait de femme | Les recettes de Joly | Impressions | Merveilles de l'Inde | Philosophie et religions | Vie quotidienne | Société | film coup de coeur | Dossier thématique | Géographie | Expressions de lecteurs