Interview de Monsieur Charles-Hubert de Brantes, président de l'association "Les Amis du Patrimoine Pondichérien"

Charles-Hubert de Brantes est le Président et le fondateur de l'association "Les Amis du Patrimoine Pondichérien" et j'ai fait sa connaissance en octobre dernier. Il m'a semblé être un homme tout à fait charmant, vraiment attaché à l'Inde et à Pondichéry, authentiquement motivé par son action : restaurer les monuments français de Pondichéry. Cette volonté me touche, car je suis moi-même originaire de Pondichéry, même si je n'y ai jamais vécu, et cela concerne ma famille, mes racines...Je suis issue de cette double culture, la française et l'Indienne et Pondichéry est aussi une ville métissée de ces deux identités. Rénover les édifices qui font son histoire est un acte fondamental pour restituer à la ville sa véritable existence, pour lui construire sur des bases solides un tremplin pour son présent et son avenir. C'est pour toutes ses raisons que Couleur Indienne tenait à s'associer aux "Amis du Patrimoine Pondichérien" et à la mission qu'ils se sont données. Son président, Monsieur de Brantes, m'a gentiment accordé une interview pour vous expliquer tout cela.



Monsieur de Brantes, pourriez-vous en quelques mots vous présenter aux lecteurs de Couleur Indienne ?

J’aime l’Inde et j’ai quelques gouttes de sang indien dans les veines par la mère métissée d’une aïeule née en Inde en 1800, Madeleine Perron, fille du grand général Perron, commandant de toutes les forces mahrattes entre 1796 et 1804.
Charles-Hubert de Brantes avec l'entrepreneur Patrick Lafourcade sur les toits de l'église Notre Dame des Anges à Pondichéry.
Charles-Hubert de Brantes avec l'entrepreneur Patrick Lafourcade sur les toits de l'église Notre Dame des Anges à Pondichéry.

Parlez-nous de votre association « Les Amis du Patrimoine Pondichérien ». Quel est le but de cette association ?

Participer à notre manière à l’entrée de la ville de Pondichéry de plein pied dans le 21ème siècle.

Quels sont les chantiers à Pondichéry sur lesquels vous travaillez en ce moment et vos futurs projets de restauration ?

La restauration de l’église Notre-Dame des Anges et celle du Foyer du Soldat. Plus tard, le cimetière chrétien et l’école de jeune filles de la rue Dumas.

Comment travaillez-vous sur le terrain ? Qui sont les maîtres d’œuvre et maîtres d’ouvrages de ces travaux ? Sont-ils Indiens, Français ?

Le père Michael John et l'entrepreneur
Le père Michael John et l'entrepreneur
Pour l’église, le maître d’ouvrage est le curé, le père Michael John Antonysamy, et le maître d’œuvre est un Français résidant à Pondichéry depuis 20 ans, avec toute son équipe d’ouvriers indiens. Pour le Foyer du Soldat, tous sont Indiens de Pondichéry.

Pouvez-vous expliquer aux abonnés de Couleur Indienne le principe de la souscription que votre association va lancer ? A quelle fin est-elle destinée ?

La lettre de souscription que nous lançons aujourd’hui est destinée à contacter le maximum de personnes individuelles et de sociétés pour leur proposer de devenir donateurs et participants à ce chantier de restauration emblématique du dialogue entre la France et l’Inde. Nous offrirons à chaque donateur de voir son nom gravé sur une plaque au fond de l’église.

Comment vont être utilisés les fonds recueillis ?

Les fonds recueillis soit par nous soit par le tronc placé à l’entrée de l’église serviront à payer directement les travaux de l’entrepreneur, qui a commencé le chantier le 17 septembre, après une belle cérémonie d’ouverture.
la réparation des fenêtres
la réparation des fenêtres

Est-ce que l’action de votre association est uniquement destinée à la restauration des monuments de Pondichéry ? Pensez-vous vous occuper d’autres constructions en Inde ?

Nous venons de nous associer avec les Vieilles Maisons Françaises, la plus grande association française de protection des belles demeures, pour nous intéresser à l’inventaire de tous les bâtiments français en Inde. Ceux des anciens comptoirs, mais aussi ailleurs, à Lucknow, Chandigarh, Kapurthala...

Comment avez-vous été amené à vous intéresser à la restauration des monuments de la ville ?

La restauration des bancs de l'église
La restauration des bancs de l'église
Parce que je suis actif en France dans la restauration de vieilles demeures et de jardins, et que la décrépitude poétique de Pondichéry m’a touché et interpellé.

Allez-vous souvent à Pondichéry ? Qu’est-ce qui vous a poussé à y aller la première fois ?

J’y vais une fois par an ou selon les nécessités des chantiers. La première fois, j’étais invité par mon confrère de bureau à l’ambassade de New-Delhi, un Pondichérien. Je voulais découvrir les traces de la ville que mon aïeul Perron avait dû traverser, lui qui avait aussi beaucoup aimé l’Inde

Il semble que l’ancien comptoir français attire de plus en plus de visiteurs friands d’architecture coloniale, ou simplement nostalgiques ? Comment expliquer ce regain d’intérêt pour cette ville qui fut longtemps

Travaux d'étanchéité de la toiture
Travaux d'étanchéité de la toiture
Demandez au nouveau consul Pierre Fournier pourquoi Pondichéry est devenu aujourd’hui un bijou et une chance pour la France. Il vient de s’y installer et son ardeur m’a sidéré.

Quel est l’endroit de Pondichéry que vous préférez ?

Le front de mer, appelé aussi l’avenue Goubert, autrefois le cours Chabrol. Le soleil s’y lève sur l’horizon marin, au-dessus de la Birmanie et de la Chine, et derrière vous toute l’Inde se réveille. A l’aube et au coucher du soleil, toute la ville s’y promène. C’est le seul quai digne de ce nom en Inde.

Aimez-vous la culture Indienne ? Quel aspect de cette culture vous interpelle le plus ? Avez-vous toujours été attiré par l’Inde ?

J’aime avant tout la spiritualité indienne et sa musique.

Avez-vous toujours été attiré par l’Inde ? Y allez-vous régulièrement ?

Le hasard a voulu mettre l’Inde sur ma route alors que j’étais attiré par elle à travers les livres de Jules Monchanin. J’ai d’ailleurs ensuite traduit en français l’ouvrage de son successeur Bede Griffiths, « Expérience chrétienne, mystique indienne » (Albin Michel).

Lors de notre rencontre, vous avez évoqué un film que vous aviez produit et/ou réalisé sur l’Inde, pourriez-vous nous en dire un peu plus ?

« Pondichéry, Chandernagor, journal d’un voyage » est un film documentaire de 1983, dont j’ai écrit le scénario et qui a été réalisé par un connaisseur de l’Inde Georges Luneau. Il a été diffusé par France 3. C’est la découverte de l’Inde à travers les 5 anciens comptoirs français, le seul film qui les montre tous les 5, dans leur cœur et leur histoire. Il faudrait en refaire un aujourd’hui depuis l’émergence de l’Inde et dans ses perspectives d’avenir.

A quelle couleur vous fait penser Pondichéry et pourquoi ?

Le blanc, sa ville blanche, ses reflets au bord de la Baie du Bengale.

Comment aimeriez-vous conclure cette interview ?

J’espère que beaucoup répondront présents à notre appel pour Notre-Dame des Anges, par des petites sommes ou des largesses, pour nous permettre d’achever les travaux de restauration d’une église qui est la seule à faire entendre les 3 langues de Pondichéry, le tamoul, l’anglais et le français, et qui rassemble avant tout certes des chrétiens, mais où, comme me l’a confirmé le père Michael John, les musulmans et les hindous de la ville aiment s’arrêter lors de certaines prières ou de certains rassemblements.

Merci Monsieur de Brantes de m'avoir accordé de votre temps pour cette interview et merci aussi d'avoir pris la décision de raviver la beauté des monuments historiques de Pondichéry. Merci à vous les éventuels futurs souscripteurs. L'église "Notre Dame des Anges" est un beau monument, rempli d'histoire et de foi, un symbole de notre passé commun. Elle mérite de retrouver, grâce à vos dons, sa beauté et son intégrité architecturale.

Samedi 28 Novembre 2009
Fabienne-Shanti DESJARDINS

Nouveau commentaire :

Edito | Interview | Personnalité | Evènement | Curiosité | Carnet de route indien | Indianités | Focus sur... | Mythes et mythologie | Livres coup de coeur | Arts | Histoire | Associations | Musique | Civilisation | Nouvelles et légendes | Portrait de femme | Les recettes de Joly | Impressions | Merveilles de l'Inde | Philosophie et religions | Vie quotidienne | Société | film coup de coeur | Dossier thématique | Géographie | Expressions de lecteurs


Inscription à la newsletter










Partager ce site