La langue tamoule

Le tamil (tamoul en français) est une langue de l'Inde, parlée dans l'État du Tamil Nadu et l'Union territoriale de Pondichéry, où il a le statut de langue régionale officielle. Il est également langue officielle en Malaisie et au Sri Lanka. Il existe des communautés parlant tamoul aux îles Fidji, à Singapour, en Indonésie, en Birmanie, en Afrique du Sud, à l'île Maurice et à la Réunion, mais aussi en Europe et en Amérique du Nord. Le nombre total de locuteurs est évalué à 74 millions, d'après l'édition de 1999 du World Almanach.

Le tamoul appartient à la famille des langues dravidiennes. C'est une des plus anciennes langues au monde toujours utilisées, restée quasiment inchangée depuis 2500 ans. Celle-ci compte cinq voyelles brèves, autant de voyelles longues, deux diphtongues et 18 consonnes dont six fortes, six douces et six intermédiaires, soit au total : 246 graphies à connaître.
Il n'existe pas de majuscules ni de je, en tant que pronom personnel. Aussi, n'est-il pas courant de parler de soi, car l'individu n'a d'existence reconnue que par rapport aux autres membres du groupe et aux autres castes.



L'alphabet Tamoul (ou Tamil தமிழ்)

La langue tamoule

Le tamoul propose un type de calligraphie particulière dont vous pouvez voir un échantillon ci-dessus dans ce tableau de l'alphabet tamoul. C'est une jolie écriture, qui demande tout de même un bon entrainement "calligraphique".

La langue elle même n'a pratiquement pas bougé à partir du XIéme ou XIIéme siècle, même si elle est datée de près de 2500 ans. Les premières inscriptions remonteraient au III siècle. Pour obtenir ces dates approximatives, on utilise une méthode qui consiste à déterminer le nombre de mot en Sanscrit. Les textes, les plus anciens ne contiennent pratiquement pas d'emprunts.

Qui sont les dravidiens ?

Tamoul ancien
Tamoul ancien

C'est le nom donné aux habitants originaires du sud de l'Inde, vivant dans les états du Tamilnâdu, l'Andra Pradesh, le karnataka et le kerala. R.Cadwell en 1856 aurait créé le mot de dravidien à partir de "Drâvida" pour désigner une vingtaine de langues du sud de l'Inde avec une exception qui est le brahûi parlé dans le Balûchistan.

Le mot Drâvida n'a pas les mêmes origines suivant les auteurs. Pour les uns, il tire son origine d'une population lycienne pré-hélénique d'Asie Mineure: les Trmmli qui aurait évolué succesivement en Drâmiza, Drâmila, Dravida, Damiz pour donner Tamil suivant les trancriptions et les points géographiques. Pour les autres, ce serait le nom d'une ancienne tribu guerrière du Sud de l'Inde: les Damila.

Aujourd'hui le mot "tamil" désigne presque uniquement les habitants du Tamilnâdu (et du Sri Lanka) et en français les Tamouls.

Ceux-ci, de religion Hindoue, possèdent une littérature très ancienne et extrêmement riche. Leur longue histoire est attestée par des fouilles (entre autres celles d'Arikkamedu à 4 km de Pondichéry révélant des objets d'origine romaine et des poteries manufacturées à Arezzo) et les textes (la Podukê des grecs mentionné dans "Le périple de la mer Erythrée) qui retracent leur commerce avec l'empire romain mais aussi avec les grecs ainsi que les autres pays du Sud-Est asiatique.

Leur apport à la religion (les livres des saints Âlvâr décrivent une forme de bhakti) et à la musique de l'Inde (carnatique originaire de l'état du Karnataka) est très important.

L'inde du sud était divisé en trois grands royaumes. Trois grandes dynasties ont régnées depuis des temps immémoriaux:

Les Chola à l'Est, la côte orientale s'appelle toujours Chola-Mandala (Pays Chola) qui devient en français Coromandel.
Les Pândya au centre.
Les Chéra à l'Ouest, la côte occidentale le Kérala (Pays Chéra)
D'autre part, les pallavas qui régnèrent à Kanchi, un puissant royaume attesté dés le deuxième siècle.

La littérature tamoule

La langue tamoule

Le tamoul propose aussi une littérature millénaire dense et très variée et qui traite de thèmes très diverses. En voici les différentes périodes :

Vers Ier et IVéme Siècle - Les poèmes "Shangam" (Non religieux)
A partir du VIéme Siècle - Littérature dédiée au "Shivaïsme"
A partir du IXéme Siècle - La Littérature tamoule se tourne vers la mythologie et la philosophie
A partir du XVIIéme - XVIIIéme Siècle - Elle se tourne vers la religion
A partir di XIXéme Siècle - Elle se diversifie: des romans, des nouvelles, des oeuvres sur la politique et le social.

Certains affirment que la littérature tamoule est vieille de plus de 2500 ans, mais les seules choses qui peuvent être datées avec précision sont les traces épigraphiques. Il est également souvent affirmé que l'œuvre la plus ancienne est un traité de Grammaire et de Poétique, le Tolkāppiyam (attribué à Tolkāppiyaār), mais il est possible que le Tolkāppiyam tel que nous l'avons aujourd'hui soit l'aboutissement d'un processus d'accrétion, où des parties composées par des auteurs distincts auraient été regroupées par un ultime rédacteur.

L'âge d'or de cette littérature, et notamment la poésie, se situe probablement entre le Ie et le IVe siècle mais peu de choses sont connues de façon certaine. Un récit de caractère légendaire, qui se trouve dans l'introduction du commentaire sur le Kadaviyal edda Idaiyakār Akapporu, explique que les poètes se réunissaient en académies appelées "sangam". C'est pourquoi on désigne souvent aujourd'hui la littérature tamoule classique par le nom de « Littérature du Sangam ». Les textes qui la composent sont d'inspiration non-religieuse pour la plupart. Ils ont été réunis en anthologies à une date mal déterminée. Ces anthologies ont elles-même été regroupées en une super-anthologie, qui est appelée Eddut Tokai « Les Huit Recueils ». Dans le même ordre d'idées, on peut citer aussi d'autres regroupements d'œuvres comme les Pattup Pāddu « Dix (longs) Chants » Ce n'est qu'à partir du VIe siècle que la littérature s'est inspirée de la religion, notamment au travers des cultes de Shiva ou de Vishnou.

On fait généralement commencer la littérature tamoule moderne au XIXe siècle. Une des conditions qui l'ont rendu possible a été la libre utilisation de l'imprimerie qui n'avait été jusque là utilisée que par les missionaires et le gouvernement colonial.

Alors que la littérature classique était (en fait sinon en intention) réservée à une élite lettré, ne pouvait être comprise que grâce à un entrainement spécial et fonctionnait dans un système de diglossie, la littérature moderne pourrait sans doute se caractériser par le fait qu'elle visait un public différent, beaucoup plus vaste, bien qu'elle ait pendant très longtemps utilisé exclusivement le tamoul formel. Le XXe siècle verra l'apparition du tamoul parlé (dialectal ou standard) tout d'abord dans les dialogues et parfois dans la narration.

Mots tamouls entrés dans la langue française

Méthode de tamoul Vanakkam
Méthode de tamoul Vanakkam

Savez-vous que beaucoup de mots issus du tamoul sont entrés dans la langue française. En voici une liste non exhaustive.

Mangue: nom féminin (portugais manga, vient du tamoul) Fruit charnu du manguier, dont la pulpe jaune est savoureuse et très parfumée.

Vétiver : [vétiver] nom masculin (vient du tamoul) Plante cultivée dans l'Inde et aux Antilles pour ses racines, dont on retire un parfum. (Famille des graminées.)

Catamaran : nom masculin (mot anglais, du tamoul kattu, lien, et maram, bois) Mar. Embarcation à voiles, faite de deux coques accouplées.

Coprah ou copra: nom masculin (mot anglais, vient du tamoul) Amande de coco débarrassée de sa coque, desséchée et prête à être mise au moulin pour l'extraction de l'huile.

Corindon : nom masculin (d'un mot tamoul) Minér. Corindons : groupe de pierres formées d'alumine (Al2O 3 ), les plus dures après le diamant, dont beaucoup sont précieuses, comme le rubis ou le saphir. - Variété granulée de ce minéral, ou alumine artificielle, utilisée comme abrasif (toile émeri, par ex.)

Cachou : nom masculin (portugais cacho, du tamoul kasu)[pluriel cachous]
1. Substance astringente extraite de la noix d'arec ; pastille aromatique parfumée avec cette substance.
2. Substance extraite du bois d'un acacia de l'Inde et employée en tannerie.

Pagode : nom féminin (mot portugais ; du sanskrit bhagavat, « saint, divin », par le tamoul)
1. Édifice religieux bouddhique, en Extrême-Orient. - Spécialt.Pavillon à toitures étagées de la Chine et du Japon.
2.(En apposition). Manche pagode, qui va s'évasant vers le poignet.
3. Numism. Monnaie d'or de l'Inde, frappée du XVIIe au XIXe s.

Paria : nom masculin (mot portugais ; du tamoul)
1. Individu hors caste, considéré comme au plus bas de l'échelle sociale, en Inde (avant l'abolition officielle des castes, en 1947). Syn. : Intouchable
2. Personne tenue à l'écart, méprisée de tous. Être traité en paria, comme un paria.

Banian: nom masculin (mot tamoul, marchand)
1. Membre d'une caste de la classe des vaisya, vouée particulièrement au grand commerce.
2. Bot. Figuier banian ou banian : figuier de l'Inde aux racines adventives aériennes.

Curry cury, cari, cary ou carry : nom masculin
1. Épice indienne composée de piment, de curcuma, etc.
2. Mets préparé avec cette épice. Curry d'agneau.

L'apprentissage du tamoul en France

La langue tamoule

Il existe quelques méthodes pour apprendre le tamoul quand on est francophone. La plus connue et renommée est celle proposée par Assimil. C'est celle que j'utilise actuellement dans mon apprentissage. Elle se compose d'un livre avec des leçons écrites et de 4 CD.

La langue choisie dans cette méthode, familière à tous les Tamouls, est celle qui se parle couramment en Inde du Sud, dans l'État du Tamil Nadu. Dans la première partie, vous vous laisserez imprégner par la langue, ses sonorités et ses tournures et vous vous familiariserez avec l'écriture. Dans la seconde partie, au moment venu, indiqué par un signal, vous passerez à la phase active en profitant de votre acquis pour communiquer avec vos propres phrases.
À la fin de votre apprentissage, vous serez sensée pouvoir vous exprimer dans des situations courantes de la vie quotidienne.
Les enregistrements sur CD ou cassettes reprennent , à un rythme progressif, l'intégralité du texte tamoul des leçons et des exercices. Ils stimuleront votre mémoire auditive et recréeront pour vous un environnement tamoul authentique. Comme toujours Assimil propose une progression bien faite qui permet un apprentissage évolutif et concret et qui permet aussi d'écrire la langue.

Il y a aussi l'excellente méthode proposée par les laboratoires de langue de Beaubourg. La méthode s'appelle Vanakkam (bonjour en tamoul).Cette méthode d'auto-enseignement, conçue pour un public francophone et pour un apprentissage autonome, concerne le tamoul "standard", soit le niveau soutenu de la langue parlée. La méthode contient 45 leçons composées de conversations suivies de mots-clés, de textes, d'une partie alphabet tamoul et d'exercices d'application sur la prononciation et la grammaire. Vous pouvez aussi l'utiliser au sein du laboratoire de langues de Beaubourg et faire une auto-formation gratuite d'une heure avec la méthode...C'est un bon moyen d'apprendre cette langue à son rythme et à moindre frais.

Le tamoul sur le net


Indes Réunionnaises, l'excellent site dont je vous ai souvent parlé, propose lui aussi des leçons de tamoul en initiation... et c'est pas mal fait, avec des animations. Si cela vous tente d'essayer, voici le lien où vous pourrez vous rendre pour cela.

Inde réunionnaises www.indereunion.net/

Il existe aussi d'autres sites comme tamilweb Un site pour Lire, écrire et parler le tamoul
Un site assez complet pour apprendre le tamoul (site en anglais )

Vous pouvez aussi trouver de la presse tamoule sur internet.
Par exemple, Le journal Dinamalar Dinamalar

ou Dinakaran
Dinakaran

La BBC vous propose aussi des actualités en tamoul.
Vous pourrez les lire à l'adresse suivante : BBC tamil

Enfin, ça peut paraître surprenant, mais la chaîne de radio chinoise internationale sur le net propose aussi ses actualités en tamoul.
chinabroadcast

Vous pouvez aussi écouter les nouvelles en tamoul via la télévision sur le net. asianworldnews

ou via une radio australienne qui émet des nouvelles en tamoul 9sbs ou bien tenter de vous connecter sur Thendral qui vous propose une actualité dynamique et jeune.
thendral

Enfin le Canada a aussi son programme de radio tamoule sur le net et vous pouvez l'écouter à l'adresse suivante : ctr24

Pour finir, si vous voulez utiliser des polices de caractères tamouls sur votre ordinateur, voici deux sites :
Pour charger une police... de caractères tamouls: Tamilweb - True Type.
tamilweb true type

Une autre police tamoule : Valluvar Normal - True Type.
Valluvar Normal - True Type

Pour vous distraire,ça n'a pas vraiment à voir avec l'apprentissage du tamoul, quoique ça puisse être un bon exercice de compréhension, vous pouvez aussi, sur internet, écouter de la musique tamoule ou toutes les musiques indiennes sur radio teethal, 100% indian music live from Paris (radio qui émet depuis Paris). Radio teethal

Lundi 25 Juillet 2005
Fabienne-Shanti DESJARDINS

Edito | Interview | Personnalité | Evènement | Curiosité | Carnet de route indien | Indianités | Focus sur... | Mythes et mythologie | Livres coup de coeur | Arts | Histoire | Associations | Musique | Civilisation | Nouvelles et légendes | Portrait de femme | Les recettes de Joly | Impressions | Merveilles de l'Inde | Philosophie et religions | Vie quotidienne | Société | film coup de coeur | Dossier thématique | Géographie | Expressions de lecteurs


Inscription à la newsletter










Partager ce site